Comment vendre un bien immobilier sous hypothèque ?

vendre un bien immobilier

Vous avez peut-être souscrit à un prêt et soumis votre maison à une hypothèque. Diverses raisons poussent à envisager la vente de ce bien immobilier. Comme beaucoup de propriétaires dans cette situation, vous vous posez de nombreuses questions. Retrouvez quelques éléments de réponses ci-après.

La vente du bien immobilier hypothéqué est possible si…

Le principe d’une hypothèque est assez simple. Un bien immobilier proposé en caution ne peut pas être remis sur le marché. En cas de non-solvabilité, le créancier pourra le saisir pour se faire payer. La maison reste alors en gage pendant toute la durée du remboursement d’un prêt. À cette période s’ajoute une année supplémentaire prévue par la loi. Au bout de ce délai, la vente peut se faire librement. Le respect de cette condition exclut toutes sortes de frais. Cela dit, si le propriétaire décide de céder sa maison avant ces 12 mois réglementaires, il doit s’acquitter d’une certaine somme relative à la main levée. C’est un acte authentique rédigé par un notaire qui met officiellement fin à l’hypothèque. Souvent, il s’agit du résultat d’un accord négocié à l’amiable entre le prêteur et l’emprunteur. Le montant à verser au créancier est également fixé en commun.

Quelques formalités de rigueur sont à accomplir

Si le remboursement de l’emprunt arrive à son terme, il est possible de vendre le bien immobilier hypothéqué. De manière générale, il faudra encore attendre une année après la dernière mensualité pour pouvoir le faire. Cela dit, le propriétaire peut déroger à cette règle d’usage. Il doit alors effectuer une main levée auprès d’un cabinet de notaire. La radiation de l’hypothèque fait l’objet d’une transmission au service de la publicité foncière. Une somme proportionnelle à l’emprunt fait office de base pour déterminer les mesures compensatoires. Une majoration de 20 % peut s’appliquer pour le calcul des frais. Diverses dépenses sont à prévoir lors de la formalité. Il y a notamment les droits d’enregistrement, la TVA, les émoluments notariaux et divers libellés. À titre d’exemple, la main levée d’un bien hypothéqué pour un prêt de 500 000 euros revient aux alentours de 1 600 euros. À cela s’ajoute généralement la pénalité d’un remboursement anticipé.

Des situations beaucoup plus complexes peuvent se présenter

Souvent, les biens hypothéqués doivent le rester plus de 15 ans. De nombreux propriétaires n’attendent pas la fin de cette période pour les vendre. S’il s’agit tout simplement d’un cautionnement, l’opération se déroule sans difficulté. Il faudra juste régler les détails avec le banquier. Pour une vraie hypothèque, il faudra encore se battre pour parvenir à céder un bien en toute légalité. La plupart du temps, un notaire peut suggérer divers scénarios, dont la préparation d’une main levée. Les experts en immobilier tels que davidrobin.be pourront aussi proposer des issues possibles si vous êtes en Belgique. De toutes les manières, il faudra s’acquitter de la somme restante due avant de pouvoir céder une maison en gage. Dans certaines situations, c’est le fruit de cette opération qui permet d’honorer les mensualités encore à verser. Oui, il est envisageable de vendre un bien hypothéqué si le prix couvre le remboursement, les frais notariés ainsi que le coût des formalités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *